Conditions socio-économiques

De nombreuses statistiques montrent que les conditions socio-économiques dans lesquelles vivent les Premières Nations au Québec et au Canada sont nettement en-deça des conditions de vie des autres Canadiens.
(Sources : APNQL, 2007; Réseau de recherche en santé des populations du Québec, 2008; Santé Canada, 2003; CSSSPNQL, 2006.)

Espérance de vie plus courte, revenu inférieur à la moyenne québécoise, maisons contaminées et surpeuplées, n’en sont que quelques exemples.

En 2001, le Canada s’est classé au 8e rang mondial selon l’indice de développement humain de l’ONU, mais se classait au 76e rang si l’on ne considérait que les conditions de ses Premières Nations dans leur ensemble, ce qui le plaçait parmi les pays du Tiers-Monde.
(Source : Assemblée des Premières Nations. Les dix ans  de la Commission royale sur les peuples autochtones: Bilan. 2006.)

Initiative tangible

Pour contrer la faim et aider les jeunes à réussir à l’école, la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) a établi un partenariat avec le Club des petits déjeuners du Québec.

L’objectif est d’implanter les petits déjeuners dans l’ensemble des communautés autochtones du Québec.

Information

Pour en savoir plus sur les différentes ressources offertes par la CSSSPNQL pour améliorer les conditions socio-économiques des Premières Nations, vous pouvez contacter M. Patrick Bacon, agent de programme des conditions socio-économiques,