Téléophtalmologie (rétinopathie diabétique)

La rétinopathie diabétique (RD) est une complication du diabète qui découle de l’atteinte des vaisseaux sanguins de la rétine, mettant en jeu le pronostic visuel qui touche environ 40 % des personnes diabétiques.

La prévalence du diabète est plus élevée chez les Premières Nations; de même, la perte de vision attribuable à la rétinopathie diabétique est plus importante dans la population autochtone canadienne.

La majorité des personnes atteintes seront asymptomatiques dans les premiers stades de l’évolution de la maladie.

Rarement, les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • une perte soudaine de la vision dans un œil ou dans les deux yeux;
  • une vision embrouillée ou double;
  • une vision fluctuante;
  • des taches flottantes ou aveugles dans le champ de vision.

Un diabète bien contrôlé peut ralentir l’évolution de la RD.

Il existe différents traitements très efficaces. La prise en charge de la RD dépendra du stade de la maladie et cherchera à prévenir ou à ralentir son évolution. La prévention des complications mettant en jeu un pronostic visuel reste de loin préférable au traitement d’une affection installée et c’est pourquoi le dépistage de la RD fait partie des meilleures pratiques de prise en charge globale et optimale de toute personne diabétique. 

Dépistage à distance

Grâce à la téléophtalmologie, les cliniques de dépistage à distance de la rétinopathie diabétique visent à augmenter l’accessibilité des Premières Nations au dépistage de cette maladie et aux soins spécialisés en ophtalmologie. C’est un service qui s’inscrit dans le cadre de la prévention du diabète dans les communautés non conventionnées du Québec.

Dans le cadre des projets de télésanté, la lecture d’images du fond d’œil se fait à distance en utilisant les technologies de l’information pour faire le lien entre le patient et le spécialiste.

En premier lieu, le patient est évalué et des photos de sa rétine sont prises à l’aide d’une caméra rétinienne non mydriatique par un technicien de la communauté spécialement formé. Les images sont envoyées par Internet, grâce à un réseau sécurisé, à un centre de lecture, où un ophtalmologiste peut visionner les photos et poser un diagnostic.

Par la suite, ce dernier émet des recommandations et transmet une copie du rapport de lecture au médecin de famille et aux infirmières de la communauté, qui s’assurent que le patient reçoit le suivi nécessaire en cas de besoin. Le patient reçoit une lettre l’informant du résultat de son examen.

Ce service s’adresse à toutes les membres des Premières Nations diabétiques de type 1 et de type 2 dans les communautés où le service est offert. 

Objectifs

Les cliniques de dépistage visent à :

  • réduire l’incidence de la cécité et de la déficience oculaire chez les Premières Nations;
  • assurer l’accès aux tests de dépistage de la RD et aux spécialistes compétents;
  • consolider les activités incluses dans le programme de contrôle du diabète dans les communautés en mettant l’accent sur les activités de prévention et de détection précoce du diabète et de ses complications;
  • développer les compétences des Premières Nations en formant des agents spécialisés en diabète et des infirmières en mesure d’effectuer le test de dépistage de la RD;
  • créer des liens de collaboration entre les intervenants de la santé et les Premières Nations.

Information

Pour obtenir plus d’information sur le projet de téléophtalmologie, vous pouvez communiquer avec Isabelle Cornet :

Publications de la CSSSPNQL

  Perfectionnement mai 2017

Publications externes  

Liens externes