BULLETIN D'INFORMATION DE LA CSSSPNQL




  • L'économie sociale au service des Premières Nations
déc. 09, 2015

Quelle est la situation de votre communauté? Comment s’annonce l’avenir? Est-il possible d’agir pour changer et améliorer les choses? Quelles sont les possibilités? L’économie sociale peut-elle être un levier efficace pour s’engager, travailler et agir pour le bien commun, pour soi comme pour la communauté, dans l’harmonie, la solidarité, le partage et le respect de l’autonomie?

Le développement socioculturel et économique en général – notamment par l’amélioration du niveau de vie, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, l’insertion professionnelle, la création d’emplois, le logement, la sécurité alimentaire, le développement de services sociaux et de santé dans les communautés (dont le soutien aux aînés), la mobilisation des élus, des intervenants et des leaders, ainsi que leur pouvoir d’agir – sont au cœur des initiatives et des bénéfices attendus de la promotion et du déploiement de l’économie sociale.

Voici quelques éléments des actions prévues pour relever ces défis.

Table de concertation en économie sociale des Premières Nations

Conformément à une résolution adoptée par l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) en 2013, la CSSSPNQL devenait responsable du dossier de l’économie sociale pour les communautés des Premières Nations. Depuis, la CSSSPNQL a mobilisé ses ressources pour :

  • promouvoir et développer l’économie sociale dans le but d’informer et de sensibiliser les intervenants et les communautés des Premières Nations;
  • favoriser et soutenir les initiatives locales;
  • assurer une représentation des Premières Nations à travers les différentes instances concernées par l’économie sociale à l’échelle du Québec;
  • concerter les organisations des Premières Nations intéressées par l’économie sociale en mettant en place une table de concertation.

 

En cette fin d’année 2015, la Table de concertation régionale en économie sociale des Premières Nations (TCRÉSPN) que coordonne la CSSSPNQL commence ses travaux après une première année consacrée à la mise en place. Son comité compte deux autres membres : la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) et le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ). D’autres organisations et des entreprises d’économie sociale des Premières Nations se joindront à eux.

 

Sa mission s’énonce ainsi : « Animés par des valeurs de solidarité, de coopération et d’équité, les membres de la Table en économie sociale des Premières Nations s’engagent à promouvoir l’économie sociale auprès des collectivités des Premières Nations du Québec, sur communautés et en milieu urbain, en favorisant la concertation et le partenariat à l’échelle locale, régionale et nationale, afin d’harmoniser les interventions et de maximiser le développement de l’économie sociale auprès des collectivités Premières Nations au Québec ».

 

Sa création est l’une des mesures favorisant l’atteinte des objectifs de lutte contre la pauvreté chez les Premières Nations.

 

Beaucoup d’actions pour 2015-2020

L’adoption de la Loi sur l’économie sociale ainsi que l’entrée en vigueur du Plan d’action gouvernementale en économie sociale 2015-2020 (PAGES-II) annoncé en mai 2015 par le gouvernement du Québec permettent d’entériner les mesures de promotion et de développement de l’économie sociale auprès des Premières Nations. En plus de la création de la Table, les principales autres mesures spécifiques prévues pour la période 2015-2020 sont les suivantes :

 

  • réalisation d’un portrait de l’économie sociale des Premières Nations du Québec et conceptualisation d’un cadre de référence en économie sociale propre aux Premières Nations;
  • -organisation et tenue d’un événement régional de promotion, le Forum en économie sociale des Premières Nations au Québec;
  • analyse et développement d’une structure de financement et d’accompagnement en entrepreneuriat social et collectif adaptée aux Premières Nations;
  • recherche et développement sectoriel en économie sociale auprès des Premières Nations du Québec.

 

Beaucoup d’autres initiatives s’ajouteront. Ces actions s’inscrivent dans la mise en œuvre du Plan stratégique 2014-2017 de la CSSSPNQL, lequel prévoit notamment de continuer à prioriser l’établissement de stratégies locales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, ainsi qu’à favoriser la mise en place de leviers économiques par l’entremise de partenariats diversifiés.

Un fascicule de promotion de l’économie sociale très prisé

Sur le plan de la promotion de l’économie sociale, la CSSSPNQL a lancé un nouvel outil. Spécialement adapté au contexte et aux besoins des Premières Nations, le fascicule Sur le sentier de l’économie sociale se veut à la fois instructif et pratique. Il présente l’essentiel des facettes de l’économie sociale ainsi que plusieurs exemples d’entreprises d’économie sociale des Premières Nations. Il sera un outil d’information, de référence et de promotion de l’économie sociale très utile.

 

Même s’il a déjà été distribué dans les communautés et organisations, d’autres exemplaires peuvent être expédiés sur demande. Le fascicule se trouve également sur le site Web de la CSSSPNQL, sous l’onglet PUBLICATIONS.

 

Offre de services de la CSSSPNQL aux communautés

Voici ce que comprend, entre autres, l’offre de services de la CSSSPNQL en lien avec l’économie sociale et le développement des Premières Nations :

  • demande ou recherche (information, ressource, programme, etc.);
  • présentation ou rencontre d’information sur l’économie sociale auprès de membres, d’organisations et d’intervenants des communautés (y compris les jeunes et les organisations jeunesse);
  • formation (économie sociale et entrepreneuriat collectif, rôles et responsabilités d’un conseil d’administration, démarrage ou gestion d’un projet, etc.);
  • exploration d’une idée de projet d’économie sociale avec des personnes intéressées dans un domaine traditionnel ou pour un nouveau secteur d’activités (lutte contre la pauvreté, insertion sociale et professionnelle, services sociaux, etc.);
  • accompagnement des promoteurs d’un projet ou d’une entreprise d’économie sociale existante;
  • collaboration à une activité en lien avec le développement socioéconomique des communautés des Premières Nations (aide à l’organisation d’un forum de réflexion, mobilisation ou planification, animation, réseautage, faisabilité, élaboration ou suivi d’un projet, recherche de financement, etc.).

 

Ces efforts visent d’abord le développement d’une expertise et de structures locales vouées à la création et au développement de projets et d’entreprises d’économie sociale dans les communautés, selon leur volonté et les besoins qu’elles auront définis.

 

Pour plus d’information, communiquez avec Niva Sioui, gestionnaire du développement social, ou avec Benoit Aubé, conseiller en économie sociale.