Marchons ensemble de Manawan à Joliette

Par L'Action - Geneviève Quessy | avr. 09, 2013
Une longue marche sur 186 km réunira Atikamekws et non-autochtones.

Une longue marche sur 186 km réunira Atikamekws et non-autochtones, de Manawan à Joliette en passant par Saint-Zénon et plusieurs autres communautés lanaudoises, du 10 au 21 juin, Journée nationale des Autochtones.

Initié par Richard Moar, citoyen de Manawan maintenant établi à Joliette, le projet se fera en collaboration avec le Centre d'amitié autochtone de Lanaudière et le Conseil de bande de Manawan. Une cause qu'a également décidé d'appuyer Francine Raynault, députée fédéral de Joliette. C'est qu'en plus de constituer une levée de fonds pour aider les malades de Manawan qui doivent s'exiler pour recevoir des soins, le projet, intitulé «Motetan Mamo de nation à nation», veut dénoncer les positions du gouvernement Harper envers les Premières Nations.

Francine Raynault ne mâche pas ses mots: «Est-ce normal, en 2013, de tolérer qu'il y ait deux classes de citoyens dans ce pays?» Pour elle, comme pour Richard Moar, il faut faire quelque chose pour aider les malades de Manawan, dont certains doivent s'exiler pour recevoir des soins et font face à d'énormes dépenses de transport et de logement, lesquelles, trop souvent, ne sont pas supportées par le gouvernement. Richard Moar, instigateur du projet, a dû lui-même s'établir à Joliette avec sa femme, pour ses traitements de dialyse. Il raconte avoir connu plusieurs malades chroniques ayant été gagnés par le découragement, jusqu'à abandonner leurs traitements, à cause des difficultés financières inhérentes. C'est ainsi qu'il a voulu trouver une manière de les aider, en amassant des fonds pour leur permettre de faire face à leur épreuve, tout en sensibilisant l'opinion publique à cette situation injuste.

France Robertson, coordonnatrice du Centre d'amitié autochtone, a trouvé l'idée de la marche formidable. Elle y voit une opportunité d'échange et de rapprochement entre les cultures, cadrant tout-à fait avec la mission de son organisme. Le Conseil de bande ne s'est pas fait prier non plus pour s'associer au projet. Les organisateurs espèrent maintenant une réponse enthousiasme de la population, afin de rassembler le plus possible de marcheurs.

Tous les gens intéressés à appuyer la cause ou participer à la marche, dans sa totalité ou en partie, sont invités à communiquer avec le Centre d'amitié autochtone de Lanaudière au 450-760-3865 afin d'obtenir plus d'information et remplir les formalités d'inscription.