L'APN formule des recommandations à la Commission interaméricaine des droits de l’homme afin de mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones

Par APN | août 09, 2013
Des représentantes du Conseil national des femmes de l’APN ont rencontré des représentants de la CIDH et ont formulé des recommandations afin de mettre fin à la violence faite aux femmes et aux jeunes filles autochtones.
(Ottawa, ON) – Le 6 août, des représentantes du Conseil national des femmes de l’Assemblée des Premières Nations (APN) ont rencontré des représentants de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) à Ottawa et ont formulé des recommandations afin de mettre fin à la violence faite aux femmes et aux jeunes filles autochtones.

La coprésidente du Conseil des femmes de l’APN, Lorraine Netro, et le Grand chef adjoint Denise Stonefish de l’Association of Iroquois and Allied Indians ont représenté le Conseil des femmes de l’APN lors de la rencontre et ont exprimé le besoin immédiat de justice pour les femmes et les jeunes filles autochtones au Canada, peu importe leur lieu de résidence. Les commissaires ont été informées que la situation à laquelle font actuellement face les femmes et les jeunes filles autochtones tire son origine du colonialisme ainsi que de l’imposition et de l’action conjuguée des systèmes de gouvernance et de justice. Elle découle également de l’ingérence, de la législation et des politiques du gouvernement fédéral qui continuent d’avoir une incidence négative sur les collectivités, se traduisant par un contexte socio-économique particulièrement défavorable ainsi que par un manque d’accès aux services de justice et de soutien essentiel. Les représentants du CIDH ont également été informés des défis particuliers liés à l’accès aux services et à leur prestation dans les collectivités nordiques et éloignées.

Les commissaires du CIDH - Tracy Robinson, Rapporteur spécial pour les droits de la femme et Dinah Shelton, Rapporteur spécial pour les droits des populations autochtones de la Commission interaméricaine des droits de l’homme – ont reçu la ferme recommandation de rencontrer directement les familles de femmes et de jeunes filles assassinées ou portées disparues, ainsi que de se rendre directement sur les territoires traditionnels des Premières Nations afin de mieux comprendre la situation dans son ensemble.

Une lettre rédigée par le Chef national de l’APN, Shawn A-in-chut Atleo, a été remise aux commissaires. Elle énonce des recommandations claires et fait référence à des documents pertinents sur la situation des femmes autochtones assassinées ou portées disparues. Un représentant de l’APN participera à une rencontre avec les commissaires à Vancouver, le vendredi 9 août.

Cette rencontre est la première d’une série de visites de représentants internationaux, ce qui donne à l’APN et aux Premières Nations la possibilité de décrire la réalité des Premières Nations du Canada et de faire pression pour que des mesures soient prises relativement au programme des Premières Nations. L’APN prendra également part à deux visites internationales organisées cet automne, soit en septembre par le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes des Nations Unies et en octobre, par le Rapporteur spécial sur les droits des populations autochtones des Nations Unies.

L'ébauche d'un plan d'action national pour mettre fin à la violence, qui énonce les recommandations des Premières Nations portant sur la sécurité de la communauté et la lutte contre la violence faite à l'encontre des peuples et des communautés autochtones, a été présenté lors de la dernière Assemblée générale annuelle nationale à Whitehorse et peut être consultée à l’adresse suivante : http://www.afn.ca/uploads/files/aga2013/nap-endviolence.pdf (en anglais).

Une copie de la lettre du Chef national de l’APN Atleo destinée aux commissaires du CIDH peut être consultée à l’adresse suivante : http://www.afn.ca/uploads/files/13-08-06_nc_letter_to_iachr_commissioners.pdf (en anglais).


L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.