Un rapport met en lumière le besoin des Inuits dobtenir des soins contre le cancer respectueux de leurs valeurs culturelles

Par Patricia Mathias | avr. 15, 2014
L’accès aux services de prévention, de dépistage et de soins du cancer est un défi de taille pour les Inuits qui vivent dans des communautés isolées.
Le lundi 14 avril 2014 – S’il était relativement inconnu des générations précédentes, le cancer est maintenant devenu la deuxième cause de décès chez les populations inuites et a un effet marqué sur les patients, leur famille et leurs communautés. L’incidence du cancer est en hausse, et les déterminants sociaux de la santé et les facteurs comportementaux interagissent de diverses façons complexes et individuelles qui ont pour effet d’augmenter le risque de cancer chez les Inuits. Un nouveau rapport publié aujourd’hui traite de la lutte contre le cancer chez les Inuits de partout au Canada et fournit une base de référence  à partir de laquelle on pourra mesurer les progrès au cours des prochaines années.

« Je trouve encourageant le lancement du Rapport de référence sur le cancer chez les Inuits du Partenariat canadien contre le cancer, » rapporte Terry Audla, président Inuit de Tapiriit Kanatami. « Le rapport est complet et illustre bien les réalités des populations inuites quant à l’état de santé, aux obstacles et aux efforts déployés. Nous continuerons notre collaboration avec les régions des Inuits Nunangat pour poursuivre la lutte contre le cancer et son incidence sur notre population. »

Le Rapport de référence sur la lutte contre le cancer chez les Inuits canadiens établit le contexte de l’évolution du cancer chez les Inuits et des données sur des pratiques prometteuses dans les antécédents de lutte contre le cancer. Il jette un regard sur l’expérience des patients, du dépistage au diagnostic, jusqu’à la survie ou aux soins palliatifs, ainsi que sur les difficultés vécues par les patients Inuits dans leur combat contre le cancer.

« L’accès aux services de prévention, de dépistage et de soins du cancer est un défi de taille pour les Inuits qui vivent dans des communautés isolées. Le besoin de se déplacer pour obtenir des soins, les pénuries de ressources humaines et le manque de ressources et de services respectueux des valeurs présente d’importants obstacles à lutte contre le cancer, » souligne Lee Fairclough, vice-présidente de la Gestion et transmission du savoir et Stratégie au Partenariat. « Des pratiques prometteuses sont observées partout au Canada et à l’étranger, et pourraient être mises à profit et adaptées pour répondre aux besoins des Inuits et améliorer l’expérience des patients et leurs résultats de santé. »

Le Partenariat canadien contre le cancer travaille en étroite collaboration avec les peuples et organisations des Premières Nations, des Inuits et des Métis afin d’élaborer des initiatives de lutte contre le cancer respectueuses des valeurs culturelles et propres aux personnes qui représentent le mieux leurs besoins et priorités.

Le Rapport de référence sur la lutte contre le cancer chez les Inuits canadiens fait partie d’une série de rapports publiés par le Partenariat pour examiner de plus près des nouvelles priorités en matière d’intervention dans les communautés des Premières nations et des Métis ainsi que les communautés inuites. Le Rapport de référence sur la lutte contre le cancer chez les Premières nations canadiennes a été publié en décembre 2013, et le rapport de référence sur les Métis suivra en 2014. La majeure partie des renseignements figurant dans ces rapports de référence est tirée d’analyses de l’environnement effectuées en 2012.

Pour en savoir davantage sur la lutte contre le cancer chez les Premières Nations, Inuits et Métis, veuillez visiter le site www.vuesurlecancer.ca.

Au sujet du Partenariat canadien contre le cancer

Le Partenariat canadien contre le cancer collabore avec les Canadiens qui sont touchés de près ou de loin par le cancer, pour réduire le fardeau de la maladie. Inspirée et motivée par les expériences des personnes touchées par le cancer, l’organisation travaille avec ses partenaires pour favoriser la collecte de données intersectorielle qui l’aideront à optimiser ses plans de lutte contre le cancer et à améliorer la qualité de la pratique partout au pays. Au moyen d’efforts soutenus et d’un accent sur les antécédents de lutte contre le cancer, l’organisation appuie le travail de tous les intervenants dans la lutte contre le cancer visant à atteindre les résultats à long terme pour la population : réduire l’incidence de cancer, réduire la probabilité de décès du cancer chez les Canadiens et améliorer la qualité de vie des personnes touchées par le cancer.

Faire avancer la lutte contre le cancer avec les Premières Nations et pour les Premières Nations est une priorité du Partenariat canadien contre le cancer.