La ministre Ambrose continue de lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance

Par Patricia Mathias | avr. 16, 2014
« Il faut poursuivre le dialogue pour vraiment améliorer la situation. »

OTTAWA, le 15 avril 2014 /CNW/ - L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a réitéré son engagement à s'attaquer de front au problème grandissant d'abus de médicaments d'ordonnance.

Le gouvernement du Canada continuera de travailler avec des groupes comme le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, différents niveaux de gouvernement, des médecins, des pharmaciens, des représentants des Premières Nations, des membres des forces de l'ordre et des spécialistes des toxicomanies pour aider à lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance, notamment les médicaments associés à oxycontin.

Récemment, M. Ben Lobb, président du Comité permanent de la santé de la Chambre des communes, a présenté le rapport du Comité intitulé, Rôle du gouvernement dans la lutte contre l'abus de médicaments d'ordonnance. La ministre examinera les recommandations du rapport.

Comme il l'a annoncé dans le discours du Trône de 2013 et le Plan d'action économique de 2014, le gouvernement du Canada s'est engagé à élargir la portée de sa stratégie nationale antidrogue afin de contrer l'abus de médicaments d'ordonnance. Ces mesures s'appuient sur des mesures déjà prises pour limiter le détournement illégal des opioïdes d'ordonnance grâce des règles d'attribution de licences plus strictes en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances. Par l'entremise du Programme de contrôle des prescriptions des Services de santé non assurés, nous nous penchons aussi sur la consommation abusive possible de médicaments d'ordonnance afin que les clients membres des Premières Nations et des Inuits puissent obtenir les médicaments nécessaires sans courir de risque.

Faits en bref

  • Selon l'Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues (ESCCAD) 2012, environ 410 000 Canadiens ont signalé qu'ils avaient abusé de produits pharmaceutiques psychotropes au cours de la dernière année, soit plus du double du nombre signalé en 2011.

  • En 2012, environ 1 million de jeunes âgés de 15 à 24 ans ont signalé qu'ils avaient consommé un produit pharmaceutique psychotrope au cours des 12 derniers mois. Environ 210 000 de ces jeunes ont aussi signalé qu'ils en avaient abusé.

  • Contrer l'abus de médicaments d'ordonnance est une responsabilité partagée sur laquelle les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et des groupes de la société civile se sont engagés à travailler ensemble.

  • Le gouvernement fédéral a fourni un soutien financier au CCLAT, et l'organisme a élaboré une stratégie, intitulée « S'abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d'ordonnance au Canada », qui continue d'être une ressource essentielle.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à travailler avec ses partenaires pour aborder l'abus de médicaments d'ordonnance. Ensemble, nous pouvons nous attaquer de front à l'abus de médicaments d'ordonnance et changer les choses. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« La consommation abusive de médicaments d'ordonnance a atteint des proportions alarmantes au Canada. Nous félicitons le gouvernement fédéral du leadership dont il a fait preuve à ce jour pour s'attaquer à ce problème, notamment l'élargissement de la Stratégie nationale antidrogue pour inclure les drogues illicites, et l'engagement à attribuer 44,9 millions de dollars dans le Plan d'action économique de 2014 pour appuyer ces efforts. »
Michel Perron
Directeur général du CCLAT

« Le Canada a pris d'importantes mesures pour s'attaquer à l'abus de médicaments d'ordonnance. Nous encourageons le gouvernement à examiner les recommandations du rapport et à mettre en œuvre d'autres mesures pour lutter contre l'abus de médicaments d'ordonnance. »
Ben Lobb, député d'Huron-Bruce
Président, Comité permanent de la Santé

Lien connexes

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies - Mauvais usage de médicaments sur ordonnance
Usage sécuritaire des médicaments
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies
S'abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d'ordonnance au Canada
Statistiques sur la consommation de drogues et d'alcool
Stratégie nationale antidrogue

SOURCE Santé Canada