Des chercheurs rencontrent les itinérants autochtones

Par Myriam Grenier, Abittibi Express | juin 30, 2014
Des chercheurs de l’Alliance ODENA de l’institut national de recherche scientifique vont à la rencontre des itinérants autochtones afin d’en apprendre davantage sur ce phénomène.

La professeure et anthropologue Carole Lévesque chapeaute cette recherche mandatée par le ministère de la Santé et des services sociaux. Elle sera réalisée en collaboration avec le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD).

«Ce partenariat nous aidera à en apprendre davantage sur les réalités des membres des Premières Nations. Une stratégie de lutte à l’itinérance conduira à définir des orientations appropriées et sécurisantes au bénéfice des décideurs des Premières Nations et ceux à l’échelle provinciale et municipale», estime la directrice du développement social du CAAVD, Sharon Hunter.

«Après plusieurs mois de rencontres préparatoires, de conception d’outils d’enquête et du début de l’enquête à Montréal à l’été 2013, l’équipe sillonne depuis le 21 juin les rues, les parcs et les ruelles de Val-d’Or à la rencontre des membres des Premières Nations vivant en situation d’itinérance», indique-t-on dans un communiqué.

La recherche tentera de comprendre les raisons de la rupture avec la communauté, le déplacement vers les centres urbains des régions et les grands centres urbains du Québec et le passage à l’itinérance.

Trouver des solutions

Par cette recherche, l’équipe souhaite «documenter les caractéristiques et trajectoires de vie des personnes itinérantes et l’utilisation qu’elles font des services offerts, documenter les formes d’itinérance en région ou en grand centre urbain et formuler des recommandations et élaborer des pistes d’action visant la prévention, l’adaptation et l’amélioration des services», énumère-t-on.