En voiture : Un fumeur sur quatre fume en présence d’enfants

Par Chantal Cleary | oct. 20, 2014
Près d’un fumeur sur quatre fume en voiture en présence de jeunes.
Selon une étude de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, près d’un fumeur sur quatre fume en voiture en présence de jeunes. Au Québec, on dénombre donc plus de 70 000 petits fumeurs secondaires.

Bien que les dangers de la fumée secondaire soient aujourd’hui prouvés et bien documentés, le Québec arrive bon dernier au pays en matière de protection des enfants contre la fumée de cigarette. Dans la province, les jeunes âgés de moins de 12 ans sont deux fois plus nombreux à y être exposés que les autres enfants du même âge au Canada.

Parce que les enfants respirent plus vite que les adultes et que leur système immunitaire n’est pas encore totalement développé, ils sont beaucoup plus à risques de souffrir de problèmes de santé lorsqu’ils sont exposés régulièrement à la fumée secondaire. Ces problèmes prennent la forme de bronchites, pneumonies, asthme, rhumes et otites à répétition.

Quant à elles, les femmes enceintes exposées à la fumée secondaire sont plus à risques de fausse couche, d’accouchement prématuré ou avec complications. Les bébés à naître ne sont pas à l’abri non plus. La fumée secondaire peut nuire à leur croissance et affecter le développement de leur cœur, de leurs poumons, de leurs systèmes nerveux et digestif. De plus, au cours des premiers mois de leur vie, les poupons qui y sont exposés risquent davantage d’être victimes du syndrome de mort subite du nourrisson.