Premier camp de leadership pour les jeunes des Premières Nations du Québec

Par Chantal Cleary | oct. 23, 2014
Une vidéo qui témoigne d’une expérience unique pleine de découvertes et de rêves

 Premier camp de leadership pour les jeunes des Premières Nations du Québec
 
Une vidéo qui témoigne d’une expérience unique
pleine de découvertes et de rêves

Wendake, le jeudi 23 octobre 2014 – Du 1er au 6 octobre derniers, 45 jeunes de 10 à 14 ans, provenant de 16 communautés des quatre coins du Québec, ont eu la chance de vivre une expérience hors du commun et de participer au premier camp de leadership pour les jeunes des Premières Nations, à Quyon, près d’Ottawa.

C’est de leur expérience unique que témoigne la vidéo produite en collaboration avec le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN).

Le chef de la communauté algonquine de Kitigan Zibi, Gilbert Whiteduck, aussi membre du comité des chefs en remplacement du chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), est venu accueillir chaleureusement les jeunes sur le territoire de ses ancêtres.

S’adressant aux jeunes dans un discours axé sur leur potentiel unique, il a donné un coup d’envoi à l’aboutissement d’un rêve de longue date de Marjolaine Siouï, directrice générale de la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) et vice-présidente de la Fondation Nouveaux Sentiers. Madame Siouï est aussi venue partager un mot d’espoir avec les jeunes, empreint d’émotions. « Ce camp de leadership pour les jeunes des Premières Nations est un projet que je chéris depuis plusieurs années et le voir se concrétiser me touche beaucoup », a-t-elle déclaré. « Vous êtes beaux, vous avez des rêves et nous voulons être avec vous pour vous aider à les réaliser », a-t-elle dit aux jeunes.

Tout au long du camp, une équipe d’animateurs dynamiques et de conseillers expérimentés encadraient les jeunes dans un climat nourrissant, où l’accent était mis sur les forces des participants et où les comportements positifs et responsables étaient hautement valorisés.

Le camp aura permis aux jeunes de vivre une multitude d’ateliers, d’activités de découvertes, de coopération, de sports et de théâtre. Un volet culturel comportant des cercles de partage à l’aide du bâton de parole, des chansons au tambour et autres ont permis aux jeunes de grandir et de s’épanouir dans un environnement culturel qui est leur.

Des surprises qui donnent des ailes

Dès la deuxième journée du camp, les jeunes ont eu l’occasion de rencontrer le Dr Stanley Vollant dans le cadre de sa marche « Innu Meshkenu ». Ils ont marché quelques kilomètres avec lui et son équipe de reportage, puis discuté et découvert son parcours. Le Dr Vollant a été une source de grande motivation pour tous.

Dans la soirée du 3 octobre, le chanteur algonquin Samian, idole de plusieurs, en a surpris plus d’un par sa présence. Il a, lui aussi, livré un message d’espoir et remis en cadeau, à chacun des jeunes, son dernier album. Il a fait vivre au groupe une séance d’autographes, dont plusieurs se souviendront longtemps.

Une belle initiative fondée sur la collaboration et l’engagement
 
Fort de son expérience des vingt dernières années, le Club des petits déjeuners a partagé son expertise en engagement des jeunes. Nouveaux Sentiers : Fondation pour l’avenir des Premières Nations a contribué généreusement au financement du Camp de leadership des jeunes des Premières Nations. « Nous souhaitons que les jeunes acquièrent les compétences nécessaires au développement et au maintien d’une bonne estime de soi et qu’ils retournent à la maison avec la force et le courage d’atteindre les buts qu’ils se seront fixés personnellement et pour leur communauté », a précisé Mickel Robertson, président de la Fondation Nouveaux Sentiers. Quelle belle façon de soutenir une génération de jeunes engagés socialement!

Lors de son passage sur le site, le 2 octobre dernier, Isabelle Picard, coordonnatrice de la Fondation Nouveaux Sentiers, s’est émerveillée de voir ces jeunes de différentes nations avoir autant de plaisir à tisser des liens et à partager leurs rêves avec les autres. « Cet événement était une première au Québec et ce que j’ai vu lors de mon passage au camp le 2 octobre dernier m’anime à poursuivre mon travail afin que chaque jeune des Premières Nations puisse aussi avoir la chance de vivre cette expérience unique porteuse d’espoir », a-t-elle déclaré.

À propos de la Fondation Nouveaux Sentiers 

La Fondation Nouveaux Sentiers a été officiellement lancée en avril 2010. Elle a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des Premières Nations en finançant des projets qui visent le développement social et humain des individus au sein de leurs communautés. Pour en savoir plus ou pour effectuer un don en ligne, veuillez consulter le www.nouveauxsentiers.com

Vous pouvez visionner la vidéo souvenir sur la page Facebook de la CSSSPNQL et sur celle de la Fondation Nouveaux Sentiers. 

Ce projet novateur a vu le jour grâce à la contribution de ses partenaires et la Fondation Nouveaux Sentiers tient sincèrement à les remercier :

 

Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL)

Club des petits déjeuners du Québec

Fondation Tim Horton pour enfants

Exeko

Innu Meshkenu, avec le Dr Stanley Vollant

Fondation Air Canada

Conseil en Éducation des Premières Nations

Communautés des Premières Nations du Québec

Aéroplan

 

– 30 –

 

Isabelle Picard
Coordonnatrice de la Fondation Nouveaux Sentiers
418-842-1540
isabellepicard777@hotmail.com