Journée mondiale du diabète 2014 : « Une vie saine et le diabète »

Par Chantal Cleary | nov. 17, 2014
La Journée mondiale du diabète est célébrée tous les 14 novembre de chaque année, mais au vu de l’importance de cette pathologie chronique, un travail de sensibilisation et d’information se déroule tout le long du mois de novembre.

La Journée mondiale du diabète est célébrée tous les 14 novembre de chaque année, mais au vu de l’importance de cette pathologie chronique, un travail de sensibilisation et d’information se déroule tout le long du mois de novembre.

Cette action, menée par la Fédération internationale du diabète (FID), répond aux inquiétudes engendrées par la recrudescence du diabète de par le monde. Parce que le diabète peut être évité ou retardé, grâce à des mesures d’hygiène de vie simples, le thème de la campagne de prévention pour la période 2014-2016 sera : « Une vie saine et le diabète ».

Et si la prévention du diabète commençait par un petit déjeuner sain et plus généralement une alimentation saine ? Les études son claires sur ce point : l’habitude de prendre un petit déjeuner sain diminue le risque de développer le diabète de type 2. En effet, une étude américaine, publiée dans la célèbre revue American Journal of Clinical Nutrition, montre que le fait de sauter le petit déjeuner est associé à un gain de poids. Or le surpoids ou l’obésité sont parmi les principaux risques de développer un diabète de type 2. Ainsi on estime le risque lié à ces deux facteurs, de 80 % dans la survenue de nouveaux cas de diabète de type 2.

Certes les coûts d’une alimentation saine sont plus élevés , estimés aux Etats-Unis , à 1.50 dollars américains de plus en moyenne par jour, mais le gain en termes de prévention du diabète est bien plus important.

Les recommandations de la Fédération internationale du diabète (FID), pour réduire le risque de diabète de type 2 par le biais d’une alimentation saine , et qui s’adressent également aux personnes atteintes de diabète qui visent à garder cette maladie sous contrôle ( « Bien commencer la journée » JOURNÉE MONDIALE DU DIABÈTE 2014,  Guide pratique 2014) sont les suivantes:

  • Boire de l’eau ou du café/thé non sucré plutôt que  des jus de fruits, des sodas et d’autres boissons sucrées.
  • Manger au moins trois portions de légumes par jour, notamment des légumes à feuilles vertes tels que des épinards, de la salade ou du chou frisé.
  • Manger jusqu’à trois rations de fruits frais par jour.
  • Opter pour des fruits oléagineux, un fruit frais ou un yaourt sans sucre en guise d’en-cas.
  • Limiter sa consommation d’alcool à deux boissons standards par jour au maximum .
  • Privilégier la viande blanche maigre, la volaille et les fruits de mer à la viande rouge ou transformée.
  • Remplacer la pâte à tartiner au chocolat ou la confiture par du beurre de cacahuètes sur le pain.
  • Consommer du pain, du riz et des pâtes complets plutôt que du pain, du riz et des pâtes blancs.
  • Opter pour des graisses insaturées (huile d’olive, de colza, de maïs ou de tournesol) plutôt que saturées (beurre, beurre clarifié, graisses animales ou huile de coco ou de palme).

D’après ces recommandations il ne s’agit donc pas de se priver, mais plutôt être plus sélectif dans son alimentation. Des habitudes de vie simples et moins coûteuses que celles du traitement de la maladie et surtout de ses complications irréversibles.

En effet, le coût diabète est avant tout humain , le diabète cause plus de 5 millions de décès par an, de par le monde et les dépenses pour le traitement et sa gestion estimées à 550 milliards de dollars américains. On estime que si chaque pays combat efficacement les risques évitables du diabète type 2, les dépenses de santé totale pourraient être réduites de 11 %.

Des mesures qui ont un impact qui n’est pas des moindres. En effet, 70 % des cas de diabète de type 2 peuvent être évités ou retardés en adoptant des habitudes de vie plus saines. Ainsi on pourrait éviter la survenue de près de 150 millions nouveaux cas d’ici 2035.

Des chiffres qui donnent à réfléchir, sur nos habitudes de vie, et leur impact sur notre santé en général.