Obésité: une espérance de vie réduite

Par Chantal Cleary | déc. 08, 2014
Lorsque l'excès de poids cause des maladies coronariennes ou du diabète, ces personnes pourraient aussi passer les deux dernières décennies de leur vie affligées d'une maladie chronique.
Lorsque l'excès de poids cause des maladies coronariennes ou du diabète, ces personnes pourraient aussi passer les deux dernières décennies de leur vie affligées d'une maladie chronique.

L'étude, publiée dans la revue The Lancet Diabetes and Endocrinology, a examiné la relation entre le poids et l'espérance de vie des individus.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont étudié les dossiers de près de 4000 personnes ayant participé à un sondage américain sur la santé et la nutrition entre 2003 et 2010.

Les chercheurs de l'Université McGill à Montréal, de l'Université de Calgary et de l'Université de la Colombie-Britannique ont développé un modèle informatique pour «aider les médecins et leurs patients à mieux comprendre comment l'excès de poids contribue à réduire l'espérance de vie et le développement prématuré de maladies du cœur et du diabète», a indiqué dans un communiqué l'auteur principal de l'étude, le Dr Steven Grover, de l'Université McGill.

Les scientifiques ont évalué que les personnes considérées comme «très obèses» pouvaient vivre huit ans de moins. Les personnes obèses, elles, perdent jusqu'à six ans, et les personnes en surpoids pourraient perdre jusqu'à trois ans.

L'âge est aussi un facteur. Plus une personne souffre de problème de poids jeune, plus elle sera exposée à des problèmes de santé.