La consommation excessive d'alcool en augmentation chez les femmes

Par Chantal Cleary | mars 03, 2015
Treize pour cent des femmes qui consomment de l'alcool le font quatre fois ou plus par semaine. C'est ce que révèle une nouvelle publication d'Éduc'alcool dévoilée aujourd'hui.

D'après ce document, la prévalence de la consommation excessive est en hausse chez les femmes âgées de 25 à 54 ans, tout comme la fréquence des excès.

Selon Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool, cela s'explique par une pression sociale à consommer en grande quantité chez les femmes.

« Les femmes subissent beaucoup de pression à la consommation excessive. Que l'on pense par exemple à la fausse égalité des sexes, les hommes et les femmes, c'est pareil, donc les femmes devraient boire comme les hommes, ce qui est absolument absurde, ou bien les pressions qui existent dans les lieux de consommation publics. Les ladie's night dans les bars », précise-t-il.

« L'alcool à tarif réduit, ça exerce une pression sur les femmes. » — Hubert Sacy

La publication souligne également que les femmes seraient plus vulnérables aux effets de l'alcool que les hommes. Leur métabolisme et leur poids font en sorte qu'elles réagissent différemment aux effets de l'alcool.

« Elles sont plus vulnérables aux effets de l'alcool parce que le foie des femmes est plus petit, parce que leur corps comporte plus de gras en pourcentage et moins d'eau, ce qui fait que l'alcool fait un effet supérieur », ajoute M. Sacy.

Consommation excessive

Chez les jeunes filles de 15 à 17 ans, 5 % consomment de façon excessive au moins une fois par mois, peut-on lire dans le rapport. Chez les 18 à 24 ans, cette proportion est de 19 %. 

« En règle générale, les Québécoises ont une relation qui est saine avec l'alcool, mais dans les épisodes occasionnels de consommation excessive, il y en a trop », affirme M. Sacy.

Éduc'alcool espère changer les mentalités au cours des cinq prochaines années en ce qui concerne la consommation excessive.

« Nous voulons implanter une nouvelle norme sociale fondée sur les directives de consommation d'alcool à faible risque », précise le directeur d'Éduc'alcool.

Pour les femmes, Éduc'alcool recommande pas plus de deux verres d'alcool par jour pour un maximum de 10 par semaine. Chez les hommes, il est conseillé de ne pas boire plus de quatre verres par jour pour un maximum de 15 par semaine.

Si la vigilance est de mise, la consommation chez les femmes demeure en général moins élevée que chez les hommes.