Une formation sur la protection des renseignements personnels offerte aux communautés

Par Chantal Cleary | déc. 09, 2015

À la maison comme au travail, nous sommes constamment inondés d’information. Elle provient de nos conversations avec des parents, des amis, des collègues, des clients, etc. ou encore d’événements dont nous sommes personnellement témoins. Chaque jour, l’usage répandu des systèmes informatiques et l’accès au réseau Internet nous exposent à des sources documentaires variées : rapports, dossiers, enregistrements sonores ou audiovisuels, messages dans les réseaux sociaux, etc.

Face à ce flot continu d’information, comment fait-on pour savoir ce qui doit être gardé secret? Que veut-on dire par confidentialité? Pourquoi doit-on assurer la protection de la vie privée et des renseignements personnels en tout temps? La Formation sur la protection des renseignements personnels dans les communautés et les organisations Premières Nations mise au point par la CSSSPNQL a pour objectif de fournir aux participants les principaux éléments de réponse à ces questions à l’aide de trois modules traitant chacun d’un thème spécifique.

Le module 1 se concentre sur la notion même de vie privée et de son importance pour chacun de nous. Le module 2 donne un aperçu du cadre juridique qui définit les obligations et les responsabilités à respecter en matière de protection des renseignements personnels par les employés des services relevant d’un conseil de bande ou d’une organisation des Premières Nations. Dans le module 3, on amène le participant à mieux connaître le Cadre de référence en matière de protection des renseignements détenus par une communauté ou une organisation des Premières Nations du Québec adopté par l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador le 12 juin 2012. Le contenu de la formation est principalement livré à l’aide d’ateliers et de discussions en groupe qui favorisent la participation de chacun ainsi que la prise en compte du contexte culturel particulier à chaque communauté des Premières Nations.

Les ateliers sont donnés en français ou en anglais, selon votre choix. Michel Deschênes, analyste des programmes et politiques à la CSSSPNQL, et Me Elisabeth Patterson, avocate, sont respectivement les formateurs désignés pour les versions française et anglaise. Cette formation vous est offerte gratuitement par la CSSSPNQL, mais il revient à la communauté intéressée d’organiser et de financer la séance (formation du groupe de participants, réservation de la salle, etc.). Idéalement, un groupe doit comporter entre quinze et vingt personnes et le nombre minimal acceptable est d’environ dix personnes. Plusieurs communautés peuvent s’unir pour former un groupe. 

Pour cette première année de formation, la CSSSPNQL a pour objectif d’offrir 10 ateliers, dont cinq (5) en français et cinq (5) en anglais. Déjà deux ateliers en français ont eu lieu en juin dernier, à Sept-Îles, et un en anglais a eu lieu en novembre. D’autres ateliers pourront se tenir dans vos communautés. Les formateurs seront disponibles pour offrir des ateliers selon le calendrier suivant :

 

En français, nous offrons 2 ateliers à l’intérieur des périodes suivantes :

Semaine du 11 janvier
Semaine du 8 février
Semaine du 22 février

 

Semaine du 7 mars 
Semaine du 14 mars
Semaine du 28 mars

En anglais, nous offrons  4 ateliers à l’intérieur des périodes suivantes :

 Semaine du 18 janvier
Semaine du 25 janvier
Semaine du 1er février
Semaine du 8 février
Semaine du 15 février

 

Semaine du 22 février
Semaine du 14 mars
Semaine du 21 mars
Semaine du 28 mars

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec Michel Deschênes, analyste des programmes et politiques.