Le diabète retient l’attention en cette Journée mondiale de la Santé

Par Chantal Cleary | avr. 11, 2016
Les chiffres sont effarants et méritent que l’on s’y attarde et que l’on réfléchisse aux meilleurs moyens de freiner l’épidémie de diabète qui frappe la planète.
 

De 108 millions en 1980 à 347 millions en 2008, on évaluait à 422 millions le nombre de personnes vivant avec cette maladie chronique dans le monde en 2012.

Cette même année, 1,5 million d’humains en sont morts alors que 2,2 millions d’autres sont décédés à la suite de maladies liées au diabète.

Au Canada, ils sont plus de 2,5 millions à vivre avec le diabète de type 1 ou de type 2. Et chaque année plus de 60 000 nouveau cas sont déclarés.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) prévoit qu’en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde.


© iStockPhoto.com

Le diabète est une maladie chronique qui consiste en un dysfonctionnement du pancréas. L’organe d’un diabétique ne produit plus suffisamment d’insuline – l’hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang – ou lorsque le corps ne l’utilise pas correctement.

La maladie est connue sous deux formes, soit le diabète de type 1 et de type 2. La cause du premier type de diabète demeure inconnue alors que le deuxième type, qui constitue la vaste majorité des cas, est le résultat d’une surcharge pondérale et de l’obésité.

Ce sont les pays à faible ou moyen revenu qui sont les plus touchés par ce fléau qui coûte très cher à la société.

Mais personne n’en est exempt. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a d’ailleurs commenté le rôle du Canada et de la communauté internationale pour mener une vie plus saine.

« Chaque année, plus en plus de gens reçoivent un diagnostic de diabète, surtout dans les pays à revenu faible ou moyen. De concert avec l’OMS, le gouvernement du Canada est déterminé à faire des efforts soutenus face à cette maladie.»  Justin Trudeau

Cette croissance du  diabète s’expliquerait par « les habitudes alimentaires des gens et leur mode de vie », selon l’OMS.

Ainsi en Asie du Sud-Est et dans la région Pacifique, la moitié des adultes souffre du diabète depuis que leurs habitudes alimentaires ont fortement changé, entrainant des problèmes de surpoids et d’obésité, deux réalités causant le diabète.

  • Le surpoids touche 25 % de la population adulte mondiale
  • L’obésité touche 10 % de la population adulte mondiale
  • Au Canada, près d’un enfant sur trois souffre d’embonpoint ou est obèse.

L’OMS recommande ainsi une pratique régulière d’une activité physique et la réduction de la consommation d’aliments sucrés.

RCI avec Radio-Canada

G3PP, l’enzyme qui donne de l’espoir aux diabétiques et aux obèses

Obésité abdominale, diabète: la contre-offensive des experts

L’épidémie diabétique touche 1 Canadien sur 4 et demain 1 sur 3