L'enquête nationale sur les femmes autochtones s'amène sur la Côte-Nord

Par Chantal Cleary | août 30, 2017

L'équipe de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées sera sur la Côte-Nord, la semaine prochaine, afin de bâtir un lien de confiance avec les membres des communautés innues.

Cette visite servira à préparer les audiences qui auront lieu la semaine du 27 novembre à Uashat-Maliotenam.

Selon l'agente de liaison à l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, Alana Boileau, ce travail préparatoire se fera en rencontrant les familles.

On sait que les gens se posent des questions sur l'enquête nationale. On a beaucoup entendu parler de nous dans les médias.

Alana Boileau, agente de liaison, Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

« On va se promener en équipe multidisciplinaire, donc il y aura un avocat, une avocate de l'enquête nationale, une intervenante, une liaison avec les communautés. On travaillera aussi avec des ressources locales, des aînés, des intervenantes en santé », précise l'agente de liaison.

Alana Boileau indique que ces rencontres préliminaires serviront également à inciter des femmes à témoigner. « On fait aussi du travail auprès des ressources dans les communautés pour recruter des familles et des femmes qui ont subi de la violence », explique-t-elle.

Il est aussi possible de s'inscrire sur Internet ou par téléphone pour participer aux audiences du mois de novembre.

Avec les informations de Laurence Royer, Radio-Canada