10e anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

Par Chantal Cleary | sept. 13, 2017
Un pas de plus vers la réconciliation

Wendake, le 13 septembre 2017 – La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) se joint à l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) pour souligner le 10e anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

 

En effet, le 13 septembre 2007, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, touchant quelque 370 millions d’Autochtones dans plus de 70 pays. Endossée par 144 pays, dont le Canada, cet instrument important est le fruit d’un quart de siècle de travaux devant les instances de l’ONU qui établit un cadre universel de normes minimales pour assurer la survie, la dignité et le bien-être des peuples autochtones du monde. Elle fournit des lignes directrices aux États, aux Nations Unies et à d'autres organisations internationales sur l'entretien de relations harmonieuses fondées sur les principes de l’égalité, du partenariat, de la bonne foi et du respect mutuel. La Déclaration porte sur les droits des Autochtones en ce qui a trait à des questions telles que la culture, l’identité, la religion, la langue, la santé, l’éducation et la communauté.

 

Il faut mentionner qu’en 2007 : le Canada avait refusé, tout comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, de ratifier la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies. Ce n’est qu’en novembre 2010 que le Canada a publié un Énoncé d’appui, dans lequel il soutient les principes énoncés dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. En novembre 2015, le premier ministre du Canada a demandé à la ministre des Affaires autochtones et du Nord Canada et à d’autres ministres, dans leur lettre de mandat, de mettre en œuvre la Déclaration. Puis, en mai 2016, la ministre des Affaires autochtones et du Nord Canada a annoncé que le Canada appuie maintenant pleinement, et sans réserve, la Déclaration.

 

Selon Marjolaine Siouï, directrice générale de la CSSSSPNQL, « ce moment historique se doit d’être souligné afin de faire connaître cet outil essentiel de réconciliation entre nos peuples ». « On constate que la réconciliation est entamée et on voit que le rapprochement et le dialogue prennent forme. La collaboration des gouvernements avec les Premières Nations doit maintenant se démontrer par des actions concrètes afin d’atteindre les objectifs de cette Déclaration », a ajouté Derek Montour, président de la CSSSPNQL.

 

À propos de la CSSSPNQL

Le rôle de la CSSSPNQL est d’assister les communautés et les organismes des Premières Nations et des Inuits au Québec et au Labrador dans la défense, le maintien et l’exercice des droits inhérents en matière de santé et de services sociaux ainsi que de les aider dans la réalisation et le développement de ces programmes.

 

— 30 —

 

 

Source :

 

Chantal Cleary, agente de communication

CSSSPNQL

Tél. : 418-842-1540, poste 240