Dévoilement des résultats de l'Enquête régionale sur la petite enfance, l’éducation et l’emploi (EREEE) chez les Premières Nations

Par Chantal Cleary | oct. 12, 2017
La culture et la langue demeurent au coeur des priorités…

C’est dans le cadre d’une rencontre régionale sur la gouvernance en santé et en services sociaux des Premières Nations qu’a eu lieu, le 13 juin 2017, à Trois-Rivières, le lancement officiel des résultats de l’Enquête régionale sur la petite enfance,
l’éducation et l’emploi (EREEE).

Déployée depuis 2011, l’enquête porte un regard sur l’état du développement de la petite enfance, de l’éducation et de l’emploi au sein des communautés des Premières Nations au Québec.

À la suite de la présentation des faits saillants de l’EREEE, quatre panélistes travaillant au sein d’organisations régionales ont proposé des recommandations et partagé leur vision pour les sept générations à venir :

  • Prudence Hannis, directrice associée de l’Institut Kiuna ;
  • Nadine Rousselot, gestionnaire du secteur de la petite enfance à la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) ;
  • Marjolaine Tshernish, directrice générale de l’Institut Tshakapesh ;
  • Mickel Robertson, directeur général de la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL).

L’EREEE est une enquête pancanadienne financée par le Centre de gouvernance de l’information des Premières Nations (CGIPN) et menée dans plus de 250 communautés, dans dix régions et territoires au Canada. Au Québec, il s’agit de 2 436 répondants provenant de vingt communautés qui ont volontairement accepté de participer à cette enquête.

La CSSSPNQL a le mandat de coordonner les activités régionales de l’EREEE au Québec, en collaboration avec l’Institut Tshakapesh, le Conseil en Éducation des Premières Nations et la Commission de développement des ressources humaines des
Premières Nations du Québec (CDRHPNQ).

Les résultats visent, entre autres, à appuyer le processus de gouvernance des Premières Nations en procurant de l’information scientifiquement et culturellement validée aux dirigeants et au personnel travaillant auprès des Premières Nations afin
de les soutenir dans leur planification et dans la prise de décisions informées.

La réalisation d’enquêtes populationnelles s’inscrit aussi dans une démarche de réappropriation de la recherche par les Premières Nations et d’amélioration
continue de l’expertise de recherche chez les Premières Nations.

Au Québec, le processus utilisé dans le cadre de l’EREEE respecte et applique les principes de PCAP® (propriété, contrôle, accès et possession) et est conforme au Protocole de recherche des Premières Nations au Québec et au Labrador.

Tous les cahiers de l’EREEE 2014 peuvent être consultés sur le site de la CSSSPNQL.