Des Premières Nations s'inquiètent des réformes prévues pour le système de protection des enfants

Par Chantal Cleary | janv. 29, 2018

Certaines Premières Nations du Manitoba se disent inquiètes que certaines des réformes prévues pour le système provincial de protection des enfants en difficulté puissent aggraver le problème de l'éducation des enfants autochtones dans des foyers non autochtones.

RADIO-CANADA AVEC LA PRESSE CANADIENNE

L'Assemblée des chefs du Manitoba affirme que les plans du gouvernement visant à élargir les subventions pour inclure les personnes qui cherchent à obtenir la tutelle permanente des enfants placés dans un foyer ne feront que rendre plus rapide et plus facile le retrait des enfants de leurs parents pour toujours.

« Cela pose le risque de mettre des enfants dans des foyers non autochtones de façon permanente », a déclaré Cora Morgan, défenseure de la famille pour l’Assemblée des Premières Nations.

« Lorsque près de 90 % de nos enfants sont placés dans des foyers non autochtones et qu'ils n'ont pas accès à des services culturellement appropriés ou à des liens significatifs avec la culture et l'identité, cela me pose problème. », ajoute-t-elle.

Les Autochtones représentent 17 % de la population manitobaine, mais près de 90 % des 10 700 enfants pris en charge par le gouvernement sont autochtones.

Les dirigeants des Premières Nations disent depuis longtemps que le système est conçu pour encourager la saisie des enfants, parce que les organismes sont payés en partie en fonction du nombre d'enfants dont ils s'occupent.

Le gouvernement progressiste-conservateur, élu en 2016, a promis des réformes mais n'a pas encore publié de détails.

Le ministre des Familles, Scott Fielding, a déclaré que la loi serait bientôt introduite pour offrir le même genre de subventions auxquelles les parents adoptifs ont droit aux personnes qui cherchent une tutelle permanente. L'objectif est de donner aux enfants un environnement plus stable plutôt que de les faire passer d’un foyer d’accueil temporaire à un autre.